Pour voir une fenêtre sur l’avenir du jeu vidéo en exploitant le réseau Ethereum, Beyond The Void est là !

Beyond The Void est la promesse folle d’un RTS/MOBA utilisant la toute-puissance de l’Ether pour son magasin en ligne. C’est dans le cadre d’une entreprise familiale reposant sur la première ICO faite sur le sol français et du soutien d’Ubisoft que naît Beyond The Void.

Je vous le dis tout de suite, ne perdez pas vos bonnes habitudes. Vos réflexes de Starcraft et de League of Legends ne seront pas perdus. A ceci s’ajoute un cocktail de features plus qu’original.

Les bases du jeu

Que serait un MOBA sans héros ? Probablement pas grand-chose, ici nous avons des héros de fer et d’acier inter-sidéral. Les vaisseaux qui incarnent présentement les héros sont au nombre de 3, chacun présente des statistiques différentes, ainsi qu’un pouvoir passif et une compétence ultime unique.

Ces compétences sont à compléter par un catalogue plutôt intéressant. C’est un choix de 6 compétences qui s’offrent à vous, auxquelles viennent s’ajouter 6 autres supplémentaires déblocables en jeu en accumulant des BP (Battle Points) obtenus au cours des matchs. Ainsi, pendant le chargement précédant le match vous devrez choisir 3 compétences que vous utiliserez lors de la partie.

Dans tout l’univers une crise énergétique fait rage

Ceci n’est pas une fiction d’anticipation écologiste mais le lore de Beyond The Void. L’Ambrosium est la matière première ultime dans ce monde et sa raréfaction nécessite votre intervention à vous, aventurier émérite.

Beyond The Void

Il ne tient qu’à vous de braver les limites de l’univers connu et de vous confronter à vos homologues afin d’obtenir la précieuse ressource pour permettre le développement de vos planètes. En effet l’affrontement prend place sur une ligne parsemée de tourelles défendant votre planète mère contre l’invasion. Ainsi, il est vital pour vous de la développer et de coloniser les astres à proximité afin d’y développer des technologies. Ce n’est pas moins de 3 technologies qui peuvent être recherchées.

Par la technologie, la Victoire !

Je vous les présente tout de suite :

  • – L’approche militaire qui augmentera la force de frappe de vos sbires dans votre lutte
  • – L’industrie, qui permettra une meilleure exploitation de l’Ambrosium dans les astéroïdes à proximité, ce qui augmentera de façon substantielle vos ressources
  • – L’ingénierie qui s’inscrit de surcroît dans un raisonnement éco-responsable par le recyclage des débris des sbires que vous avez affrontés afin d’y extraire de l’Ambrosium
  • – Chacune de vos planètes peut développer 2 de ces technologies et chaque combinaison fournit une compétence spéciale au cours de la partie qui consommera de l’Ambrosium.

A cela s’ajoute des planètes qui apparaissent au cours de la partie qui sont à coloniser et à contrôler, les planètes sont en constante révolution ce qui veut dire qu’elles se déplacent autour du soleil ce qui est un élément à surveiller quand à leur proximité avec l’ennemi. Des structures peuvent être construites dessus pour améliorer leur défense, et les tourelles détruites peuvent être remplacées par des mini-tourelles en échange d’Ambrosium.

De plus, des quêtes apparaissent tout au long de la partie et permettent de gagner de l’Ambrosium ou de gagner des buffs augmentant la puissance du vaisseau ou bien des unités d’escorte.

Des statistiques pour plus de stratégie

Chaque vaisseau a ses statistiques digne d’un RPG telle que l’attaque, la vitesse d’attaque et bien d’autres qui sont améliorable tout au long de la montée en niveau.

L’Ambrosium comme vous l’avez compris est le nerf de la guerre au cours d’un match, l’usage de certaines compétences en consomme et il permet aussi une résurrection accélérée en échange d’une quantité importante de cette matière première.

J’attire votre attention également sur la mobilité qui est un élément important du gameplay. Les sauts vous permettent de parcourir le cadran afin de défendre une planète ou d’assener un assaut stratégique. Il est important d’anticiper votre position afin d’aborder un combat dans les meilleures conditions.

Beyond The Void

Mais où est l’Ether dans tout ça ?!

 

J’y viens, l’Ether a une place primordiale dans cette production. L’intégralité des items vendus sur la boutique en ligne sont des token ERC20. C’est-à-dire que vous êtes pleinement propriétaire de vos objets, qui de plus sont en édition limitée ! Certains sont présents en une centaine d’exemplaires d’autres à l’échelle de quelques milliers. Des skins de vaisseaux et d’avatars sont là pour répondre à l’envie de rendre votre coucou quasiment unique. En tant que propriétaire de votre item vous avez également l’opportunité de le mettre en vente sur le Black Market. Ainsi lorsqu’un item ne vous convient plus vous êtes toujours libre de le revendre ! Mais si ceci ne suffit pas à vous convaincre, sachez qu’une partie des items sera concernée par le cross-gaming.

Le cross-gaming, une promesse d’avenir

Le cross-gaming est rien de moins que la promesse d’utilisation sous diverses formes de votre item dans les prochains titres du studio et éditeur B2Expand. Le jeu de cartes digitales Spells Of Genesis,  qui est un jeu partenaire de la plateforme Nexarium (écosystème de jeux et de magasins d’items utilisant le Nexium token), a déjà permis l’utilisation d’un item cross-gaming. Un skin de Beyond The Void peut déjà être convertit en carte si vous vous connectez avec le même compte. Actuellement 10 items différents sont disponibles dans la boutique en ligne, de nouveaux items sont prévus.

Voici la crytpo-monnaie du projet, le Nexium (NXC)

Nexium Nxc

 

A tout cela s’ajoute des ambitions sur la scène e-sport. B2Expand a déjà organisé des tournois lors de la bêta aux USA ainsi qu’en Russie. Les retours de ces tournois et de la communauté alimentent l’évolution du jeu.

Mon test s’est porté sur la version live et bêta du prochain patch prévu pour le 28 mars. Ce dernier faisant évoluer l’interface utilisateur et améliorant notamment les sauts et introduisant aussi un équilibrage des technologies.

Points positifs

– Une IA de qualité intéressante en mode difficile

– Un tutoriel complet et efficace

– Des graphismes 3D appréciables

– Le jeu offre une fluidité au rendez-vous avec la possibilité de monter jusqu’à 140fps

– Un gameplay solide avec un nombre de compétences suffisant

– Un sentiment d’avoir un vaisseau original avec n’importe quel skin bien loin des canons de beauté des RPG où tout le monde se ressemble

– Une macro-économie recherchée grâce aux technologies, ainsi qu’une micro-gestion accessible et intéressante

– Les ambitions pour l’e-sport

Points négatifs

– Les affres de la bêta font que quelques bugs restent à noter

– Des musiques qui pourraient être plus accrocheuses

– Un nombre de vaisseaux encore limité

Beyond The Void

En définitive, Beyond The Void est un bel objet que je suis heureux de partager avec vous. Il lui manque peu pour passer au statut de merveille qui marquera votre vie de gamer. Son équipe croissante et sa communauté, je l’espère, porteront ce projet jusqu’au bout des ambitions de B2Expand. En attendant je vous dis à très bientôt to the moon !

Si vous êtes débutant, n’hésitez pas à vous familiariser avec la série d’articles de vulgarisation Crypto-Geek!

Dans l’espoir de vous avoir aidé à y voir plus clair, je vous dis à très bientôt pour de nouveaux articles sur la Conciergerie du Geek ! Pour parler Crypto-monnaie, lâchez-vous sur ce groupe facebook dédié. Nous proposons aussi une application sur Android et IOS afin de suivre au quotidien nos news haletantes. En attendant, portez-vous bien.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A voir également

Photomath : fini les problèmes

Photomath est une application qui a vraiment tout pour plaire aux étudiants, surtout en pé…