League of Legends : Worlds 2019 – Récap’ de la phase de groupes et des quarts de finale

Madrid, Spain - October 26: --- during Worlds 2019 Quarterfinals at Palacio Vistalegre on October 26, 2019 in Madrid, Spain. (Photo by Michal Konkol/Riot Games)

Les phases de groupes

Le public européen avait de quoi être fier, car les trois têtes de série de la LEC ont impressionné lors de la phase de groupes.

Pour le plus grand plaisir des fans européens présents, l’histoire de la League of Legends Worlds a été écrite dans le Verti Music Hall de Berlin. Pour la première fois de leur histoire, les trois têtes de série européennes se sont qualifiées pour les huitièmes de finale. G2 Esports, Fnatic et Splyce se sont tous classés deuxièmes dans leur groupe respectif.

La phase des meilleurs du tournoi n’a pas déçu avec des matchs époustouflants, des jeux incroyables et une poignée de résultats surprenants.

Groupe A – G2 Esports / Griffin / Cloud9 / Hong Kong Attitude

BERLIN, GERMANY – OCTOBER 17: Worlds Group Stage at Verti Music Hall

En tant que champions du LEC, G2 Esports est venu aux Championnats du monde comme l’un des favoris pour soulever la Coupe de l’invocateur. Pourtant, les supporters européens retenaient leur souffle pendant la phase de groupes, G2 ayant toujours eu du mal à s’imposer en début de match.

Le G2 était loin d’être le meilleur, car les joueurs semblaient se relayer pour commettre des erreurs individuelles. Pourtant, les joueurs de G2 ont réussi à renverser la vapeur, et ceux qui avaient du mal à s’en sortir ont été facilement couverts par les quatre autres, ce qui les a aidés à terminer sur le score de 5-1, avec seulement des défaites contre Griffin.

Il y avait des questions similaires au sujet de l’équipe du LCK, cependant, qui a dominé la saison régulière des deux divisions du LCK cette année, mais qui a réussi à s’étouffer dans les finales des séries éliminatoires du printemps et de l’été. Mais les performances de Griffin dans la deuxième moitié du Groupe ont levé tout doute sur les deuxièmes têtes de série du LCK : c’est une équipe qui peut gagner les championnats du monde. La façon dont Griffin s’est facilement débarrassé de Cloud9 et G2 était terrifiante, et à leur apogée, il n’y a peut-être aucune équipe au monde qui puisse arrêter Griffin. 

Avec la qualité des deux premiers du Groupe A, il faut avoir le sentiment que Cloud9 n’avait tout simplement pas assez de moyens pour progresser. L’organisation est généralement le sauveur de l’Amérique du Nord aux championnats du monde, mais elle n’a pas réussi à se qualifier pour la phase de groupes cette année, pour la première fois depuis 2015. Par coïncidence, les deux fois que C9 ont été éliminés, les Championnats du monde ont eu lieu en Europe.

Groupe B – FunPlus Phoenix / Splyce / CTBC J Team / GAM Esports

BERLIN, GERMANY – OCTOBER 18: Worlds Group Stage at Verti Music Hall (Photo by Michal Konkol/Riot Games)

Dans le groupe le plus ouvert de l’histoire du monde, le Groupe B a été surnommé le « Groupe de la vie » par les fans, Splyce s’étant vu offrir une chance fantastique d’atteindre les huitièmes de finale pour la première fois de l’histoire de l’organisation.

Après un voyage mouvementé dans les Play-Ins, personne n’aurait pu prédire à quel point le chaud Splyce se dirigerait vers la semaine 2. L’équipe LEC volait avec des victoires sur J Team, GAM Esports, et le plus impressionnant, FunPlus Phoenix, les premières têtes de série chinoises. Tamás « Vizicsacsi » Kiss a dû attendre 1696 jours et 335 matchs professionnels pour enfin entrer sur la scène mondiale et il a fait valoir sa chance avec une performance remarquable sur Cho’Gath pour éliminer les champions LPL.

Splyce a survécu à un match délicat avec le GAM vietnamien pour assurer sa place en quarts de finale, mais il restait encore du travail à faire. Ils ont dû affronter Phoenix une fois de plus dans un bris d’égalité pour décider qui allait décrocher la première place du classement général.

Le milieu de terrain vedette Kim « Doinb » Tae-sang était également à son premier Championnat du Monde et en tant que visage de FunPlus, vous ne pouvez pas le retenir si longtemps. Jouant le médiator peu orthodoxe de Renekton, Doinb a absolument écrasé Splyce. Le milieu de terrain coréen est la clé du succès de FunPlus, et quand il roule, on ne peut pas faire grand-chose pour l’arrêter. Malgré tout, Splyce ayant pris leur place dans les éliminatoires, c’est à Fnatic de prouver qu’ils sont à la hauteur des attentes et qu’ils peuvent rejoindre leurs frères de la LEC dans les éliminatoires.

Groupe C – SK Telecom T1 / Fnatic / Royal Never Give UP / Clutch Gaming

BERLIN, GERMANY – OCTOBER 19: Worlds Group Stage at Verti Music Hall (Photo by Michal Konkol/Riot Games)

Fnatic, Royal Never Give Up et SK Telecom T1 – trois des équipes les plus fortes et les plus performantes de l’histoire de la League of Legends se sont affrontées dans l’un des groupes les plus exaltants que nous ayons jamais vu. Le groupe C a été surnommé le « Groupe de la mort » par les fans.

Après avoir raté le Championnat du Monde l’année dernière, le triple vainqueur du Championnat du Monde SKT a finalement retrouvé sa puissance d’antan. Lee « Faker » Sang-hyeok était dans une forme spectaculaire et tout au long des groupes a réussi à montrer une domination de la midlane, à la hauteur de son surnom de The Unkillable Demon King.

RNG et Jian « Uzi » Zi-Hao étaient également en pleine forme et ne semblaient pas trop loin du niveau de SKT. Cela a mis Fnatic sous une pression immense qui s’est débattue dans la première semaine. Au début de la Semaine 2, Fnatic avait besoin d’un bon départ avec son match contre Clutch Gaming d’Amérique du Nord, ce match étant facile à gagner en théorie.

Bien que les deuxièmes têtes de série de la LEC aient trébuché, Fnatic n’a remporté qu’une victoire marginale après un match désordonné qui a duré à peine 50 minutes, les deux équipes ayant commis d’importantes erreurs. Avec leur prochain match contre une équipe invaincue de SKT, les espoirs de Fnatic d’atteindre les huitièmes de finale semblaient minces.

Mais comme nous l’avons vu année après année, Fnatic est à son meilleur quand les enjeux sont élevés. Tim « Nemesis » Lipovšek en est encore à sa première année en tant que joueur professionnel, mais on peut dire qu’il peut marquer la scène de League of Legends. Le Slovène n’a pas été impressionné par la grande scène et a même réussi à solokill Faker lorsque Fnatic a remporté une victoire étonnante face à SKT, leur permettant d’avoir l’occasion de se qualifier pour les quarts de finale.

C’était donc RNG contre Fnatic, et le perdant rentrait chez lui. Martin « Rekkles » Larsson semble avoir un blocage mental depuis des années face à Uzi, mais cette fois, alors que les deux légendes s’affrontent, le Suédois s’empare de la tête grâce à une incroyable performance du Pyke de Zdravets « Hylissang » Galabov. On ne regrettera pas le Garen Yuumi botlan de la première semaine.

Groupe D – Invictus Gaming / DAMWON Gaming / Team Liquid / ahq e-Sports Club

BERLIN, GERMANY – OCTOBER 20: Worlds Group Stage at Verti Music Hall (Photo by Michal Konkol/Riot Games)

Team Liquid était le dernier espoir de l’Amérique du Nord et avait toutes les chances après une victoire importante contre Damwon Gaming la première semaine. Mais n’a pas réitéré la performance lors du match retour face aux coréens. L’événement principal s’est déroulé entre Damwon et Invictus Gaming, champions du monde en titre.

Damwon s’est assuré la première place et semblait extrêmement fort avant qu’Invictus Gaming ne domine Liquid pour se venger des demi-finales de la MSI. Nous avons vu l’an dernier qu’IG a réussi à gravir un nouveau niveau lorsqu’il a atteint les huitièmes de finale, et qu’il devra le faire s’il veut battre Griffin au prochain tour.

Les quarts de finale

INVICTUS GAMING vs GRIFFIN

Madrid, Spain – October 26: — during Worlds 2019 Quarterfinals at Palacio Vistalegre on October 26, 2019 in Madrid, Spain. (Photo by Colin Young-Wolfl/Riot Games)

Le premier match de ces quarts de finale fu un best-of-five entre les géants de Chine et de Corée. Griffin a montré une impressionnante détermination en phase de groupes, mais comme l’en dernier, les champions du monde en titre Invictus Gaming ont montré un autre visage une fois la rencontre commencée.

IG a commencé fort cette rencontre. Yu « JackeyLove » Wen-Bo a dévoilé sa technique pour jouer face à la fameuse botlane Garen/Yuumi en utilisant Kog’Maw et aussi surprenant que ça puisse paraître, ça a marché. Kog’Maw a su tirer son avantage face aux joueurs coréens pour les ammener vers la victoire.

Du côté top de la carte, Kang « TheShy » Seung-lok dominait totalement Choi « Sword » Sung-won. Son Yasuo avait une avance de près de 100 CS lors du premier match, mais il ne s’est pas arrêté là car c’est grace à ses superbes ultimes Kayle qu’IG a su montrer sa domination lors du second match.

Griffin n’a pas particulièrement mal joué, ce sont les décisions prises lors des premiers matchs qui ont été fatales à l’équipe coréenne. Lors du troisième match, la clé de la victoire Griffin fu le penta-kill de Park « Viper » Do-hyeon sur sa Xayah qui a permis d’arracher une game aux champions du monde.

Pourtant, les espoirs de l’équipe LCK ont été rapidement anéantis par TheShy une fois de plus. Son utilisation de Kayle tout au long du match a permis à IG de remporter la rencontre en ne concédant qu’une seule game. IG a beaucoup impressionné les spectateur durant ce quart de finale et pourrait conserver son titre cette année.

FunPlus Phoenix vs Fnatic

Madrid, Spain – October 26: — during Worlds 2019 Quarterfinals at Palacio Vistalegre on October 26, 2019 in Madrid, Spain. (Photo by Colin Young-Wolfl/Riot Games)

Après les victoires remportées contre SK Telecom T1 et Royal Never Give Up, Fnatic devait faire une nouvelle entrée en force dans le Championnat du Monde. Cependant, ces espoirs ont disparu après les deux premiers matches. 

Malgré les échecs en phase de groupes, la botlane Fnatic a voulu tenter une nouvelle fois le combo Garen/Yuumi, cette tentative fu désastreuse pour l’équipe européenne. Un nouvel échec alors que les fans attendaient un Rekkles sur des personnages plus traditionnel en botlane comme par exemple Xayah qu’il maîtrise parfaitement.

Pendant ce temps, Tim « Nemesis » Lipovšek avait son Twisted Fate pick signature – qui lui avait été définitivement banni de tous les tournois – pour les deux premiers matches, mais il n’a pas été en mesure d’avoir un impact. Le jeune Slovène a tout de même réussi à faire gagner une game à son équipe en sortant Veigar, qui lui avait permis de battre Lee « Faker » Sang-hyeok en groupe.

Cependant, le mal avait déjà été fait. FunPlus a rebondi sans vraiment transpirer.

Splyce vs SK Telecom T1

Madrid, Spain – October 27: — during Worlds 2019 Quarterfinals at Palacio Vistalegre on October 26, 2019 in Madrid, Spain. (Photo by Colin Young-Wolfl/Riot Games)

SKT était un grand favori, mais Splyce tenait le coup avec Kasper « Kobbe » Kobberup. La faiblesse de l’équipe du LEC en milieu de match lui a été fatale, leur adversaire a réussi à maintes reprise à renverser la tendance et prendre l’avantage à partir de la 20e minute de jeu.

La rencontre semblait devoir se terminer sur le score de 3-0 en faveur des triples champions du monde, mais Splyce n’a pas dit leur dernier mot et a réalisé une performance extraordinaire. Les cinq joueurs européens ont arraché une game à l’équipe des LCK grace à un Rek’Sai qui a su donner l’avantage à son équipe et redonner espoir à Splyce.

L’énergie du Palacio Vistalegre était électrique et la foule était entièrement derrière les outsiders européens, applaudissant chaque meurtre qu’ils pouvaient trouver. Mais en fin de compte, SKT s’est qualifié pour les demi-finales 3-1. Splyce ont été renvoyés chez eux, mais ils peuvent être fiers de savoir qu’ils ont prouvé à la plupart des gens qu’ils avaient tort et qu’ils ont certainement dépassé leurs attentes.

G2 Esports vs DAMWON GAMING

Madrid, Spain – October 27: — during Worlds 2019 Quarterfinals at Palacio Vistalegre on October 26, 2019 in Madrid, Spain. (Photo by Colin Young-Wolfl/Riot Games)

L’équipe G2 Esports a été le dernier espoir de l’Europe. Après les performances de l’équipe DAMWON Gaming, cette rencontre était loin d’être gagné d’avance.

Luka « Perkz » Perković s’épanouit dans le méta actuel avec Xayah l’un des plus forts ADC disponibles. Après sa performance sur son ADC favoris, il aura été ban à chaque match suivant. 

Pourtant, DAMWON s’est défendu, même si ses joueurs inexpérimentés ont eu du mal à appuyer sur la détente. Il a fallu cinq Dragons, trois Barons et un Dragon Ancien aux coréens pour égaliser la série, G2 s’accrochant beaucoup plus longtemps que leur déficit en or n’aurait dû le permettre.

Contrairement à ce qui s’était passé en phase de groupes, G2 n’a fait que peu d’erreurs pendant que Rasmus « Caps » Winther passa seulement 31,3 % du match dans sa propre lane grâce à son contrôle sur Heo « ShowMaker » Su, autre talent reconnu dans le monde, lors de la quatrième game. G2 a terminé la série à 3-1, montrant au public espagnol comment il fait les choses.

Les championnats du monde reviendront à Madrid la semaine prochaine, où le Palacio Vistalegre verra ses fondations ébranlées par les chants assourdissants envoyés pour G2 en demi-finale. Les espoirs de l’Europe reposant uniquement sur leurs épaules, l’équipe LEC affrontera SK Telecom T1 pour la deuxième fois cette année – et espère entrer à nouveau dans l’histoire.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Tu en penses quoi ?

1 0

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :

Conciergerie du Geek

GRATUIT
VOIR