Miss kobayashi’s dragon maid

De quoi s’agit-il ?

 

Ce qu’on retient d’abord, c’est un style très doux. Des couleurs chatoyantes et pleines de vie, pas de doute il s’agit d’un petit chef d’œuvre au niveau des graphismes. On peut ainsi retrouver une pointe de fantaisie dans les yeux et cheveux des dragons (outre leurs tenues) qui donne un côté assez coloré et appréciable : on sait déjà qu’on va regarder quelque chose de doux et d’un peu excentrique.

Mais ce côté visuellement charmant est aussi à associer au caractère adorable des personnages et à de superbes voix. Ce qui est un peu surprenant quand on sait que l’anime parle de… Dragons !

Et oui, vous avez bien lu. Tohru, personnage principal, est une fière dragonne du chaos vivant dans un autre monde. Cependant, à la suite d’une blessure, elle n’aura d’autre choix que de se réfugier dans le monde des humains… Où elle rencontrera Kobyashi, bureaucrate confirmée et en l’occurrence bien alcoolisée éméchée ! Kobyashi sauvera alors Tohru et lui proposera de vivre chez elle. De fil en aiguille, Tohru se retrouvera alors sous forme humaine (car oui au début mademoiselle Kobyashi parlait bien à un dragon sans que cela ne la gêne… Ah, les pouvoirs de l’alcool) et fera en compensation un travail de… Maid ! Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’un anime assez décalé des clichés de maid et de dragons. Et oui, dragons avec un s car d’autres dragons viendront se mêler à l’histoire. On vous présente tout de suite l’opening de l’anime pour vous montrer à quel point ils sont adorables :

 

Et si en plus on vous disiez que c’était un shojo ai  ?

 

 

Tout d’abord pour les non initiés : un shojo ai est une histoire d’amour entre deux filles. Et dans un sens, ce n’est pas si surprenant pour cet anime d’avoir opté pour ce genre ! Traditionnellement, il n’est en effet pas rare pour une maid de tomber sous le charme de son maître. Mais ici, c’est une maîtresse et ça donne lieu à des situations plutôt farfelues où Kobyashi ne cesse de rejeter l’amour de sa maid ! Même si, on vous l’accorde, la principale excentricité de l’anime reste les événements liés aux dragons. Pour les amateurs de romance, ce n’est donc pas recommandé puisque l’anime est principalement humoristique et n’ira pas plus loin qu’un câlin.

En revanche il y aussi des leçons de vie, ne serait-ce que par le background des dragons qui viendront au fur et à mesure vivre dans le monde des humains. Kobayashi, elle aussi, donne à penser sur le côté de la vie adulte, car bien que fournissant un travail acharné sa vie était monotone jusqu’à l’arrivée de Tohru. On ne vous dit pas le contraste entre le sérieux de Kobyashi  et les actions frivoles de Tohru ! L’un des running gags sera d’ailleurs de voir Tohru essayer de faire manger à Kobyashi sa queue cuisinée (mais ne vous inquiétez pas elle repousse très vite) ou bien encore d’entendre la jeune bureaucrate se plaindre de ses maux de dos… C’est sûr, les personnages sont bien différents. Mais c’est ce qui fait le charme de l’histoire.

Et puis, contrairement à ce qu’on pourrait penser Tohru deviendra une maid d’exception, travaillant avec beaucoup de volonté (et trichant parfois un peu en utilisant sa magie). Quant à Kobyashi… On peut voir que malgré sa rigidité, elle a un grand cœur et apprécie véritablement Tohru, même si elle ne le montre pas toujours. Pour finir, il nous faut vous parler de Kana, personnage ultérieur qui viendra vite vivre avec Kana et Tohru.

Kana… C’est la vie !

 

 

Ce personnage est tout simplement… irrésistiblement… à croquer tout plein ! Si l’anime était déjà rempli de qualité, l’ajout de Kana rehausse encore plus son niveau. Pourquoi ? Sur le plan graphique, on s’aperçoit déjà que le personnage est à la fois adorable que dans ses actions, voix ou mimiques. Mais sa voix, ses actions et sa (relative) innocence la rendent purement et tout simplement attendrissante ! Et son usuelle nonchalance saura sûrement vous faire sourire, du moins on l’espère !

Petite anecdote finale : Dragon maid est né sous un grain de folie de son mangaka ! En effet, la veille de sa création, sa créatrice avait discuté de la création d’une histoire d’amour classique… mais ce n’est pas du tout ce qui a été dessiné ! Son mangaka n’attendait d’ailleurs même pas à ce qu’on lui donne la possibilité de dessiner le premier tome… Mais heureusement, ce ne fut pas le cas !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

ECRIT PAR
Etudiante en DUT info-com, je m'intéresse à tout et j'adore écrire !

Tu en penses quoi ?

0 0

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :

Conciergerie du Geek

GRATUIT
VOIR