« Derren Brown : Sacrifice » ou comment changer les préjugés par l’illusion

Il est vrai que sur Netflix, on peut trouver tout et n’importe quoi comme styles de programmes, que ce soit des séries, films, animés ou encore… des émissions de télé-réalité.
Sauf que cette fois, le sujet dont je vais aborder n’est pas une télé-réalité banale comme on a l’habitude de voir, non… Elle est plutôt du genre à être surprenante et captivante.

Réalisée par John Pereira et sortie en 2018, ce programme fait partie du « Spécial Netflix » et suscite pas mal d’interrogations et de doute quand on le commence.

En effet, on se retrouve face à Derren Brown, célèbre illusionniste au Royaume-Uni depuis plus de 20 ans qui utilise à la fois des techniques de magie mais aussi de psychologie ainsi que le pouvoir de suggestion pour produire ses tours sur scène notamment.
20 ans qu’il se sert de ses deux capacités qui consistent à cueillir les pensées des gens ainsi que d’en implanter chez eux par la même occasion, si l’envie lui prend.

On se retrouve « face à lui » tandis qu’il nous explique le but de sa nouvelle expérience qui n’est autre que de créer un héros sans peur et empathique et ce, de façon à voir si le sujet de l’expérience sera prêt à dépasser ses limites.
C’est justement ce dont on va découvrir (ou non, à vous d’aller voir…) via un processus de différentes phases importantes qu’il raconte et filme tout le long du documentaire.

À travers ce projet, Derren Brown souhaite démontrer comment le conditionnement psychologique peut avoir un réel impact sur nous et notre manière de vivre et qu’il peut même, changer les valeurs d’un individu du tout au tout.

Sans spoiler…

Pour ceux qui ne veulent pas être spoiler, je vous suggère de poursuivre la lecture de l’article après avoir vu sur Netflix, Derren Brown : Sacrifice.

Avec spoilers…

Pour les autres, je vais vous expliquer les diverses étapes (en résumé) appliquées pour réaliser ce projet.

Trouver le bon candidat

Ça a l’air anodin de prime abord et pourtant,… C’est une étape nécessaire au bon fonctionnement de l’expérience qui détermine en partie sa réussite ou son échec.
Car oui, tout le monde ne répond pas aux critères pour y participer.
La sélection s’est faite parmi plusieurs milliers de personnes ayant répondu à une annonce de jeu TV et dont seulement, une centaine fûrent choisis pour passer la seconde étape qui consiste à être interrogé de façon à trouver un individu possédant de forts préjugés contre un groupe.

Le candidat élu croit participer à un documentaire sur la biotechnologie en tant que « cobaye » pour des tests servant à la création d’une nouvelle technologie alors qu’en vrai… L’émission se déroulera à Londres mais aussi à Los Angeles avec des acteurs pros et sous caméras cachées.

La puce

La deuxième phase de l’expérience a pour but de retirer la peur de la douleur du sujet testé.
Pour se faire, Derren va prétendre de lui placer une puce dans la nuque de façon à pratiquer un bêta test portant à améliorer sa vie au quotidien.
On peut effectivement voir qu’un médecin l’anesthésie localement, avant de lui « mettre la puce » à l’endroit défini.

La peur

Dans cette troisième phase, Derren Brown va essayer de retirer la peur de la douleur du sujet en utilisant des séries linguistiques (en gros, des emplois de mots particuliers) afin de le manipuler pour qu’il associe et remplace cette sensation par une action rituelle physique.
Derren lui demande de se souvenir du ressenti vécu suite à l’anesthésiant dans le cou pour ainsi forcer ce sentiment de « se diriger » vers une autre partie du corps, en l’occurrence sa main et qui, via l’action de taper du poing sur son crâne avec l’autre main, est sensé faire en sorte qu’il ne sente rien.

L’illusionniste cherche à nous faire comprendre que la douleur est un aspect et un sentiment subjectif mais, certes, réel et que notre psychisme a une influence dessus.
Suite à ça, il ordonnera au sujet d’écouter tous les jours des sons venant d’une application spécialement conçue et qui doivent, en principe, aider l’individu testé à oser agir contre ses peurs.

Chose qui ne tardera pas puisque, peu de temps après, Derren décidera de lui faire endurer deux de ses phobies en lui suggérant de sauter d’un pont (pas très haut mais tout de même…) afin de constater si les déclencheurs sonores du logiciel fonctionnent ou non.
À première vue, on pourrait croire que ce sont des bêtises et pourtant,.. Le sujet n’hésite pas à exécuter l’ordre ou presque, créant un conflit dans son esprit et tout ça, uniquement à cause du conditionnement sonore.

L’empathie

Pour cette quatrième et avant-dernière phase, Derren Brown a invité son sujet d’expérience à découvrir ses origines biologiques via un test adn réalisé pendant les sélections.
À travers ses informations, il tente de choquer mais surtout, de le faire réfléchir sur ses préjugés qu’il a bien l’intention de faire disparaître.

Sauf que ça ne s’arrête pas là… Derren va l’inciter à rencontrer un étranger d’une autre ethnie alors que tous deux seront assis en silence, face à face, pendant quatre minutes et ce, tout en se regardant droit dans les yeux.
Le résultat de cette réunion sera étonnante puisque le sujet demandera à l’étranger s’il peut le serrer dans ses bras.
Quant à nous, nous pouvons remarquer un autre conditionnement de par les pâles du ventilo qui sont, si vous observez attentivement, le dessin du logo de l’application.

Le sacrifice

La scène de cette ultime phase (et non des plus simples) se déroule en plein désert de Los Angeles après que l’un de ses amis lui ait fait croire d’avoir gagné un voyage à Las Vegas pour deux et qu’il l’attendrait là-bas.
Évidemment, les choses ne sont pas ce qu’elles sont étant que le chauffeur (acteur) va déposer notre cobaye dans un bar en plein désert en prétendant avoir un souci technique avec la voiture.
Véhicule qui sera emmené au garage, laissant notre individu seul et isolé au milieu de motards (joués par d’autres acteurs pros) avec qui il va créer un lien.

Tout à coup, deux Hispaniques débarquent dans le lieu pour boire un verre mais se font rejeter par les motards américains et qui, pour s’excuser du désagrément mais aussi en guise d’acceptation dans le groupe, lui donne une de leurs vestes. Ils acceptent même de le conduire au garage se trouvant la voiture devant le conduire à Vegas.
Malheureusement, en sortant, ils sont sur les deux hommes (Hispaniques en soi) qui ont poussé leurs motos pour se venger et les pourchassent dans le désert jusqu’à les encercler.
La situation s’envenime et tourne en un règlement de compte puisque le chef du gang de motards pointe son arme sur l’n des étrangers sans-papier tandis qu’il se débat pour tenter de se libérer de l’emprise de deux autres d’entre eux, en vain.

Pendant ce temps, le sujet, lui, assiste sans rien faire aux événements jusqu’à ce que le déclencheur sonore de l’application se déclenche deux fois via la fausse radio, le poussant à réfléchir sur ce qui se passe et…

Quant à la suite et fin de cette expérience, je vous laisse le soin d’aller voir le documentaire pour, ainsi, la découvrir par vous-mêmes.

Caractéristiques du programme :

  • Nom : Derren Brown : Sacrifice
  • Réalisation : John Pereira
  • Année de diffusion : 2018
  • Durée : 49 min
  • Catégorie : Spécial Netflix
  • Genre : Télé-réalité, Psychologique
ECRIT PAR
Étudiante en photo ainsi qu'écrivaine et graphiste (quand l'inspiration m'en dit) à mes heures perdues... J'aime tester et découvrir de nouvelles choses (du point de vue artistique plus particulièrement)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe oublié

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse électronique. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courrier électronique.

%d blogueurs aiment cette page :
Conciergerie du Geek

GRATUIT
VOIR