Mon avis sur la saison 3 de Sex Education (sans spoil)

Salut, je suis nouvelle ! C’est mon premier article et je commence déjà à parler de sexe ?? Oui, mais pas n’importe comment, parce qu’aujourd’hui, je vous donne mon avis sur la série Sex Education, qui, malgré son titre explicite, ne présente pas que des scènes de sexe.

                Pour commencer, je pense justement que la seule et unique raison pour laquelle les avis sont partagés sur cette série, c’est simplement le fait qu’elle « parle » de sexe, un thème que tout le monde n’est pas forcément prêt à voir aborder aussi explicitement. C’est un choix largement assumé et justifié, selon moi, dans le sens où c’est de moins en moins tabou de nos jours d’en parler, et que le public de Netflix contient surtout des jeunes. Contre tout attente, le public qui a été attiré par la série s’est même diversifié, attirant de plus en plus d’adultes… Ce n’est pas pour rien si la réalisatrice Laurie Nunn a reçu très récemment le prix Kombini de l’engagement : aborder ce sujet était un défi; elle l’a plutôt bien relevé.

                En fait, ce qu’il faut retenir selon moi, c’est que si vous voulez regarder la série, vous vous attendez déjà à entendre parler de sexe. Si vous n’y êtes pas prêts, vous serez surement choqués par un franc-parler et l’absence de filtre de la série (mais pas de critiques envers les autres dans ce cas-là svp !!) Et pourtant, même quand on s’y attend, il y a un effort à faire parfois pour écouter et regarder certains passages qu’on aurait même pas pensé voir, une preuve que la série nous fait vraiment sortir de notre zone de confort et change la façon dont on va considérer les questions de relations sexuelles.

                La première (et fausse) impression que l’on pourrait avoir si l’on n’a pas vu la série, serait de s’attendre à ce qu’elle présente vraiment une éducation sexuelle, comme un « guide du sexe » avec des réponses aux questions qu’on se pose, voire une dimension préventive, etc. Personnellement, c’est ce à quoi je m’attendais quand j’ai regardé les premiers épisodes, et j’ai été presque « déçue » en découvrant au final une série assez basique avec des jeunes et leurs problèmes de lycéens. C’est aussi cette dimension qui à mon avis divise les esprits aussi : « Avec un titre aussi cash, on voulait entendre parler de sexe dès le début, et cette absence dans la saison 1  a dû en faire se détourner certains de la série ».

Je pense cependant que ce serait une mauvaise idée d’abandonner à ce stade pour cette raison puisque justement, en restant accroché, on s’est vraiment familiarisé avec l’ambiance, le lycée, les personnages… Alors il nous parait plus naturel et plus acceptable, dans ce contexte de voir aborder les questions de sexualité, et à quel point justement, c’est central dans la vie des jeunes. On serait presque jaloux de ne pas avoir eu, nous aussi, une sexologue dans notre lycée pour nous sensibiliser à ce sujet et faire partir les tabous! Une autre raison pour laquelle s’attendre à une série qui donne des conseils et consignes n’est pas une bonne approche, serait d’oublier qu’il n’y a pas de règles ni de guide à suivre pour être épanoui, ce que la série rappelle, et nous fait bien ressentir.

Un énorme point positif, et je pense que mon avis sera partagé par tous ceux qui ont vu la série, c’est la diversité des relations qui sont représentées. Plus de cliché de la série teenagers avec un sportif musclé qui sort avec une jolie blonde… Ici, la série met en scène autant de rapports hétéros que de relations gayes, lesbiennes, queer, mais traite aussi de l’inclusion de personne en situation de handicap et autres… Les minorités sont largement représentées, et d’une manière si touchante ; ça fait plaisir à voir! Il faut surtout rajouter à cela le fait que tous les personnages ont des personnalités très différentes et variées, et que chacun d’entre eux révèle une ou plusieurs facette de celle-ci au fil des saisons, ce qui fait que parmi tous les personnages, et toutes les problématiques qu’ils traversent, on retrouve tous forcément, une situation dans laquelle on s’est nous-même trouvé, de près ou de loin ; et ce « match » entre la vie des personnages et celles des spectateurs est selon moi la clé d’une série réussie.

Finalement, je retiens de Sex Education une série très engagée, parfois cash, qui assume en tout cas largement de parler de sexe. Si cela fait fuir certains, ceux qui la regardent sont généralement satisfaits de l’avoir vue, et je suis convaincue qu’aborder un sujet aussi tabou à travers une série est un des meilleurs moyens pour nous faire changer notre vision des relations sexuelles, lever les tabous, et nous faire prendre confiance ! On réalise tellement de chose sur notre propre vie en s’identifiant aux personnages, que l’on a l’impression d’évoluer en même temps qu’eux. Je ne peux que vous la conseiller si vous ne l’avez pas encore vue, mais avant tout, soyez prêts à ce que vous allez voir!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe oublié

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse électronique. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courrier électronique.

%d blogueurs aiment cette page :
Conciergerie du Geek

GRATUIT
VOIR