VALORANT, Un Lancement Raté pour Shadow & le CLOUD GAMING

Valorant est sorti officiellement le 2 juin.
Le FPS de Riot Games, Valorant est disponible gratuitement sur PC, sauf le Shadow PC.


Les adeptes du Cloud Gaming partent en croisade et envahissent la toile pour interpeller Riot Games et Valorant qui ne semblent pas réagir à #FreeValorantShadow.
Le logiciel Vanguard semble trop restrictif et bloque toute la communauté du Cloud Gaming, Shadow PC compris.

Cette mise à l’écart est étonnante et on va essayer d’y voir plus clair.
Surtout que l’année 2020 est l’année du Cloud Gaming, un secteur porteur avec plusieurs millions d’utilisateurs à travers le monde.

Le Cloud Gaming prend racine avec le Shadow PC de Blade, GeForce Now de NVIDIA, Stadia de Google et xCloud de Microsoft suivi de nombreux petits acteurs.
Amazon et Apple aussi devraient rejoindre l’appel du marché Cloud Gaming.

Si vous ne savez pas ce qu’est Valorant, le Shadow PC et Vanguard, c’est aussi le moment de faire une session de rattrapage.

Retrouvez la pétition en ligne de la communauté Shadow PC : http://chng.it/9ttvnLmLY6
Retrouvez plus de détails sur le mouvement sur la chaîne Youtube : Bavarnold


Valorant, la nouvelle RÉFÉRENCE du jeu de tir ?

Valorant est le dernier jeu en équipe en 5 vs 5 de Riot Games.
Riot Games détient les licences comme League of Legends, Legends of Runeterra et Team Fights Tactics.

Le Shadow PC est un service de Cloud Computing qui permet d’avoir accès à un ordinateur gaming à distance pour jouer sur papier à tous vos jeux. Tous sauf Valorant.

En regardant Valorant de plus près, vous avez sûrement noté des similitudes avec Counter-Strike et Overwatch.
C’est normal, Valorant se veut être le remplaçant de ces deux titres.

La recette est plutôt simple, Valorant reprend les codes de Counter-Strike avec le mode Spike Rush.
Deux équipes s’affrontent, l’une doit poser une bombe, le spike, et l’autre doit la désamorcer avant qu’elle n’explose.

La première équipe qui remporte 13 manches à gagner.

Entre chaque manche, vous récupérez de l’argent pour vous acheter des équipements et des capacités spéciales pour offrir un avantage à votre l’équipe.

On retrouve la caractéristique clé d’Overwatch, la possibilité de sélectionner un champion avec des capacités spéciales.
Le concept est plutôt bien rodé. Je trouve Valorant moins frénétique et beaucoup moins rythmé qu’Overwatch, mais c’est un avis personnel.

Concernant le déroulement des parties, si l’envie vous prend de quitter la partie, retenez-vous.
La logique voudrait qu’un nouveau joueur vienne prendre votre place puisque le mode compétitif n’existe pas pour le moment.

En restant sur les codes de Counter-Strike et Overwatch, un nouveau joueur devrait donc venir pour espérer gagner 13 manches avec son équipe.
Sauf que non. Votre départ du jeu ne fait que pénaliser vos 4 coéquipiers pour au moins 13 manches et offre un avantage clair à l’adversaire.

Ça ne vous rappelle rien un joueur qui peut bloquer 9 joueurs dans une partie ?
Venant des éditeurs de League of Legends, l’équilibre des parties semble être encore d’actualité.

VANGUARD, l’anti-triche qui dit NON au Cloud Gaming

VANGUARD est le système anti-triche développé spécialement pour Valorant par Riot Games.
Il remet en cause tout l’éco-système du Cloud Gaming dont le Shadow PC.

Il empêche l’installation de Valorant sur n’importe quelle machine Virtuelle.

Toutefois, Shadow PC et sa communauté ont l’habitude de ces restrictions.
Une procédure existe chez Shadow PC afin de demander à l’éditeur de les autoriser via une liste blanche.
Cette opération a déjà été réalisée avec succès pour League Of Legends, mais aussi chez d’autres éditeurs comme Blizzard pour Overwatch et World of Warcraft.
De cette manière, les joueurs ne sont pas considérés comme tricheurs et ne se font pas bannir pour jouer depuis le Shadow PC.

En parcourant réseaux sociaux, il semble que les discussions soient au point mort.

Riot Games n’inclut pas un usage Cloud Gaming dans ses orientations stratégiques à venir.

Pour aller plus loin, nous avons découvert que même si Shadow PC était autorisé à installer Valorant, un autre problème de taille remet en cause VANGUARD.
VANGUARD bloque les mouvements du curseur de tous les systèmes de prise à distance. On ne parle donc plus du cloud gaming, mais de simple logiciels de prise à distance.

Nous avons tenté de jouer à Valorant depuis un PC fixe à distance et il nous était impossible de faire bouger le curseur.

D’un point de vue technique, il faudrait modifier VANGUARD.
Cette opération exigerait des coûts de dévelopement que Riot Games ne veut pas imputer à Valorant.
Pour faire simple, Valorant est le nouveau FPS qui se veut être une référence mondiale et accessible à tous, mais où Riot Games décide en même temps de mettre à l’écart tout une part de marché de plusieurs millions d’utilisateurs.

CONCLUSION

En l’état, actuel des choses, il ne reste plus qu’une solution, faire entendre sa voix.

Que vous soyez simple curieux, joueur sur PC ou dans le Cloud, vous avez la possibilité de contribuer à l’effort collectif en signant la pétition.
Afin de ne plus mettre à l’écart les joueurs du cloud gaming, aidez la communauté Shadow PC.

Pour que chaque joueur puisse avoir le droit de se faire entendre et de jouer à Valorant, un mouvement a été lancé sur Twitter avec le hashtag #FreeValorantShadow.

Retrouvez la pétition en ligne de la communauté Shadow PC: http://chng.it/9ttvnLmLY6

ECRIT PAR
Gamer•Tech-Savvy•Content Creator• 🎮🚀📹 Abonnez-vous pour les dernières actualités 🗞 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

%d blogueurs aiment cette page :
Conciergerie du Geek

GRATUIT
VOIR