“Saïki Kusuo no Psi Nan : le retour”, un anime aussi absurde qu’excellent !

saiki kusuo le retour

Dans cet article, je vais aborder un anime qui, à mon sens, est excellent mais semble peu connu aux yeux du public francophone.
Sorti le 30 novembre 2019 sur la plateforme Netflix, “Saïki Kusuo no Psi Nan : le retour” n’est autre que la suite de “The Disastrous Life of Saïki Kusuo” ou “Saïki Kusuo no Psi Nan
La première saison fût réalisée par le studio J. C. Staff qui est composée de 24 épisodes et fût publiée le 04 juillet 2016 au Japon par TV Tokyo.
La seconde, quant à elle, fût produite par le studio Egg Firm avec, elle aussi, 24 épisodes et diffusée le 17 janvier 2018.
Quant à l’OAV des deux épisodes, ils ont été conçus par les deux boîtes réunies et furent rendus public le 28 décembre 2018.

De son vrai nom, “Saïki Kusuo no Sainan” est un manga dont l’auteur est Aso Shuichi.
Il a deux précédentes oeuvres à son actif qui sont : “Boku no watashi no yusha gaku” (2007-2008) et “Shinseiki Idol Densetsu Kanata Seven Change” (2009-2010).
“Saïki Kusuo” est de type shonen et appartient aux genres : comédie, vie scolaire, tranche de vie et surnaturel.
De plus, en guise de thèmes de prédilection, on a l’école et le quotidien ainsi que divers clichés de japanimation.
En effet, le mangaka s’en emparent et les détournent magnifiquement bien en les parodiant, parfois à leur paroxysme, et donnant ainsi des scènes drôles, voire complètement absurdes.

Saïki Kusuo no Sainan” a été édité par Shueisha et prépublié dans le Gekkan Shounen Jump avec 26 volumes au total (et ce, uniquement en version japonaise) dont le dernier tome fût vendu à 164.482 exemplaires en août 2018, le plaçant à la 272ème place du classement des “500 ventes de manga par volumes au Japon en 2018”.
Toutefois, la version papier de “Saïki Kusuo” n’a jamais été exportée en France. Les seuls scans disponibles sont accessibles en ligne en Europe et n’ont été traduits qu’en anglais.

Au niveau du dessin, outre le style manga, on ressent aussi un trait un peu plus “cartoon” dans la représentation des personnages et de certaines expressions.
Le fait de trouver des teintes “excentriques” et surtout, flashy, jouent sur le terrain du comique et de l’absurde, les accentuant au passage.
Rien que par le traitement graphique, on a déjà une vague idée de l’âme de l’oeuvre.
Qui plus est, on ressent l’inspiration de “Gintama, que ce soit au niveau des esquisses ou de l’humour car tous deux parodient des mangas.
Gintama” reprend des passages, voire des codes d’ouvrages, d’animes et les incorpore dans son histoire en les caricaturant tandis que “Saïki Kusuo no Psi Nan” s’accapare des clichés qu’on peut retrouver dans tous les styles et les détourne, les ridiculise parfois.

À propos du doublage des épisodes, les deux premières saisons et l’OAV sont uniquement en version originale sous-titrée.
Le personnage de Saïki Kusuo est joué par le célèbre seiyu (comédien de doublage) Hiroshi Kamiya qui est aussi présent dans la suite de la série.
Il a aussi incarné d’autres persos dans notamment : “Tsubasa Reservoir Chronicle”(Kiefer), “Fate / Stay night” (Shinji Mato), “One Piece” (Eddy), “Gintama” (Nico Gomaru), “Blue Exorcist” (Mephisto Pheles), “L’attaque des Titans” (Livaï Ackerman) et quelques “Saint Seya”.

Cependant, il y’a une grande nouveauté vis-à-vis des anciens épisodes, c’est qu’il y’a dorénavant une version française avec des acteurs d’origine française dont le jeu de Saïki Kusuo est assuré par Yoann Sover.
Celui-ci a doublé des comédiens comme Zac Efron, Robert Sheechan, Ben Whishaw mais aussi des films d’animation tels que “Les Rois de la glisse”, “L’Âge de glace” et “Summer Wars”.
Il a participé aussi à de grosses séries télévisées (“Bones”, “Les Feux de l’Amour”, “Malcolm”, “The Mentalist”, “Supernatural”, …) ainsi que pour les dessins animés.

Toutefois,… lorsqu’on est habitué aux voix japonaises, le fait d’entendre la version française peut énormément choquer.
Il arrive qu’il y ait un sacré décalage entre les voix, les façons de poser les mots et les personnalités des personnages comme c’est le cas ici.
Quelques fois, on a presque l’impression que c’est un seul doubleur qui joue trois héros alors qu’ils sont tous différents.
Sans compter qu’à certains moments, on peut avoir le sentiment que le perso a complètement changé car, quand il s’exprime, sa manière de parler modifie son identité de base.

Pour expliquer mon propos, je vais prendre l’exemple de Kaïdo Shun.
En japonais, il a une voix aiguë de garçon avec peu de virilité et froussard mais profondément gentil et qui semble vivre dans son monde.
Tandis qu’en français,… Il a l’air plus “posé” et plus stricte.
On perd son côté “fragile” qui le rend attachant.

Il en est de même pour Kusuo étant donné qu’en version originale, il est blasé, calme et  réfléchi alors qu’en français… En plus de ses traits de caractère déjà cités, ils l’ont rendu arrogant.
Chose qui ne colle pas (même si ça lui arrive de l’être de temps en temps mais pas souvent) avec ses caractéristiques identitaires et narratifs.
En-dehors des contrariétés de ce genre, la VF est largement écoutable sauf que la VO, elle, est juste nickel.

Pour finir avec l’histoire, on a le droit à une succession de sketchs et de mini-récits qui se suivent de manière logique.
Aux premiers abords, on pourrait les regarder mélangés sauf que… dans les faits, les événements se suivent et se coordonnent, créant ainsi une histoire cohérente dans l’ensemble.
On découvre la vie d’étudiant de Saïki Kusuo qui fait tout pour être “normal” et ce, tout en vivant avec le secret qu’il est médium… Secret qu’il cache pour avoir la paix vis-à-vis des autres gens et de ses camarades.
Ces enchaînements de scènes absurdes et rocambolesques peuvent être à mourir de rire et captiver l’intérêt du spectateur.

En conclusion, je vous conseille de foncer voir “Saïki Kusuo no Psi Nan”, puis, “Saïki Kusuo no Psi Nan : le retour” sur Netflix (ou ailleurs…) car vous passerez un réel bon moment, sans vous prendre la tête pour autant.
La seule chose qui est dommage avec “Saïki Kusuo no Psi Nan : le retour”, c’est qu’il n’a que six épisodes et donc donne un goût de “trop peu” nous laissant sur notre faim.
Néanmoins, allez-y ! Allez voir cet anime qui sort de l’ordinaire !

Et pour ceux qui veulent avoir un avant-goût, voilà les teasers des saisons :

ECRIT PAR
Étudiante en photo ainsi qu'écrivaine et graphiste (quand l'inspiration m'en dit) à mes heures perdues... J'aime tester et découvrir de nouvelles choses (du point de vue artistique plus particulièrement)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

%d blogueurs aiment cette page :
Conciergerie du Geek

GRATUIT
VOIR