Chères lectrices, chers lecteurs, aujourd’hui je vais vous parler d’un anime qui vaut vraiment le coup d’être regardé. Surtout si vous appréciez les scènes de combat avec des monstres et des démons. Je vous parle bien sûr de Berserk !

Vous ne connaissez pas ? Pas de panique, lisez ce qui suit.

Berserk est un “vieux” manga adapté en anime entre 1997 et 1998 par le studio OLM. Aujourd’hui, une version plus belle de cet anime a été produite par les studios GEMBA et Millepensee qui ont su garder l’aspect sombre de son univers.

Malheureusement, ils n’ont sorti que 24 épisodes d’une vingtaine de minutes qui retracent les aventures du héros principal avant le réel début de l’histoire. Une sorte de prologue si vous voulez.

Avec si peu d’épisodes, vous aurez compris qu’il s’agit d’un anime promotionnel qui a pour but de vous donner envie de lire le manga pour connaître la suite. Et pour la plupart, c’est un objectif réussi.

En même temps, comment ne pas être séduit par cet univers sombre ? Surtout lorsque l’amour et la comédie tentent parfois de s’y faire une place, aussi mince soit-elle. Hélas, les démons sanguinaires et autres créatures sont omniprésentes dans Berserk.

Berserk2

Il y a tant à dire sur l’histoire de Gutz… Je vais essayer de condenser un peu.

Gutz a toujours été proche de la mort. Mercenaire depuis son plus jeune âge, il se retrouve un jour confronté à la Troupe du Faucon, réputée pour de nombreuses victoires.
Après avoir conquis le château et tué un puissant guerrier, notre jeune héros se fait attaquer par les compagnons de son adversaire. Ces derniers ayant pour but de venger leur ami, ils se font cependant battre par Gutz qui, bien que maniant une grande épée, montre une dextérité surprenante. Assistant au combat du haut d’une colline, Griffith, le chef de la troupe, est séduit par sa technique à l’épée.

Hélas, Gutz perd son duel face à lui en même temps qu’il perd sa liberté. Il est désormais un membre de la Troupe du Faucon mais avant, il va devoir guérir de ses blessures…

Le temps passe et notre héros devient un membre important de la troupe. Passant rapidement au grade de capitaine, il finit par gérer ses propres hommes avant d’être considéré comme le bras droit de Griffith. Ce qui rend Casca, le précédent bras droit et unique femme de la troupe, jalouse.

Tout allait bien pour la Troupe du Faucon jusqu’au jour où, livrant une lutte acharnée, Gutz et Griffith se retrouvent face à Zod l’Immortel.

Alors que le combat vire au massacre, Zod décide finalement de laisser les deux hommes en vie mais annonce à notre héros qu’un funeste destin les attend. Un destin duquel ils ne pourraient se soustraire.

Multipliant les batailles, la Troupe du Faucon finit par remporter la guerre et l’estime du roi qui accorde sa générosité aux mercenaires et les fait chevalier. Et c’est à ce moment que Gutz décide de quitter la troupe et de partir en solitaire.

De son côté, Griffith digère difficilement le départ de son ami et décide de passer la nuit dans le lit de la princesse qu’il fait sienne. Malheureusement, l’une des servantes l’a vu et a averti le roi.

Pour ne pas vous spoiler des éléments particulièrement intéressants, j’ai pris la décision de ne pas en parler ici et de vous laisser les découvrir par vous-même.

Le lendemain matin, le jeune homme est arrêté puis torturé pendant que toute la troupe se fait décimer. Cette dernière était tombée dans une embuscade fomentée par les seigneurs jaloux de Griffith. C’était une occasion en or pour eux d’assouvir leur désir de vengeance.

Sous les ordres de Casca, une partie de la troupe réussit à s’échapper et à survivre tout en élaborant un plan pour sauver Griffith du sombre donjon dans lequel son corps se faisait mettre en charpie jour après jour…

Le temps a passé, la troupe a perdu de nombreux membres pendant que Gutz continuait sa route. Pourtant, un jour, il finit par retrouver ses anciens compagnons qu’il sauve de la mort.

Ainsi, il retrouve Casca, commandant de la troupe, fatiguée et usée par cette fuite. Visiblement à bout, la jeune femme garde cependant espoir de sauver Griffith et de partir loin de tout ça. Elle n’est d’ailleurs pas la seule à espérer que Griffith les sauve…

Hélas, après avoir secouru Griffith, le constat est effroyable. Il ne peut plus rien faire tout seul. Son corps est devenu une véritable prison pour lui dont il lui est impossible de s’évader si ce n’est par la mort.

Et c’est lorsqu’il est sur le point d’en finir qu’il retrouve son béhélit, un artefact démoniaque qui ouvre la porte vers un univers parallèle où il emmène aussi la Troupe du Faucon.

Lorsque la porte se referme, la troupe n’est plus. Griffith est désormais l’un des cinq God Hand. Et Gutz, quant à lui, unique survivant avec Casca, n’a plus qu’une seule chose en tête : se venger de celui qu’il pensait être son ami.

 

Petite présentation des personnages principaux :

Gutz : Son histoire commence lorsqu’un mercenaire et sa femme le croisent dans une marre de sang. Ils décident de le recueillir et de l’éduquer comme leur propre fils. Peu de temps après, sa mère adoptive décède, succombant à la maladie. Plus tard, son père adoptif perdit sa jambe suite à l’explosion d’un obus.

Pour se venger, il vend Gutz à l’un de ses compagnons d’arme. Violé, le jeune garçon profite de la bataille suivante pour éliminer son agresseur et tirer un trait sur tout ça. Hélas, son père adoptif s’introduit peu de temps après dans sa tente pour le tuer.

Accusé du meurtre de son père, Gutz est contraint à fuir. Il finit sur les routes et continue sur la voix de mercenaire jusqu’à croiser le fer avec la Troupe du Faucon.

Griffith : Jeune homme au passé encore inconnu, il a pour ambition de posséder son propre château et de régner sur ses terres. Malheureusement, il supporte mal le départ de son ami et commet l’irréparable en s’introduisant dans la chambre de la princesse.

Torturé pendant 1 an, il est toutefois libéré par ses anciens compagnons et Gutz lui même.

Cependant, il lui est désormais impossible de se débrouiller seul et c’est au fond du désespoir que s’offre à lui une nouvelle chance : l’occasion de devenir un God Hand, un terrible démon.

Casca : Seule femme qui combat sous la bannière du Faucon, elle était une jeune esclave lorsque Griffith l’a sauvée du seigneur qui allait la violer. Suite à son intervention, elle s’est saisie de l’épée que lui tendait son sauveur et a tué le seigneur. Elle s’est ensuite engagée à ses côtés.

Elle est désormais une terrible combattante. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu de reprendre les rennes de la troupe après l’arrestation de Griffith.
Hélas, la transformation de ce dernier en démon va tout changer chez elle.

Berserk3

Et pour clôturer, je vous laisse mon avis :

Vous l’aurez compris, c’est un anime que j’ai adoré ! Même si la première version pique les yeux, ce coup de jeune que Berserk nous offre dans sa seconde version est un réel plaisir pour les yeux. Surtout que, contrairement à la première version que j’avais trouvée trop sombre, cette version-ci est plus claire, ajoutant toutefois des teintes violacées lors des combats avec les démons.

De plus, le scénario principal est vraiment bien développé, faisant même parfois oublier qu’il s’agit d’un anime promotionnel. Les personnages sont bien distincts les uns des autres, chacun est unique. Leur seule ressemblance vient de l’attachement qu’ils ont pour Griffith. Ce dernier peut même être considéré comme la pierre angulaire de l’univers de Berserk, volant la vedette à Gutz.

Quoique, il arrive à Gutz de revêtir l’habit du méchant et de devenir vraiment… cool ! Notamment lorsqu’il se bat contre des démons. Devenu froid et débordant de colère après la trahison de Griffith, on a parfois l’impression que Gutz n’est plus humain. En réalité, il se confronte aux plus sombres ténèbres de la nuit et quiconque se tient à ses côtés fini par mourir. Un quotidien bien triste qui explique le comportement de ce héros mais nous tient cependant en haleine grâce aux compagnons qu’il se fera. Et eux peuvent mourir à tout moment.

 

Sur ce, je vous souhaite à tous de passer un bon moment. On se retrouve la semaine prochaine 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A voir également

Une semaine, un anime : Rokka no Yûsha

Chères lectrices, chers lecteurs, préparez-vous à découvrir un anime que j’ai découv…