Les crypto-monnaies prennent place dans la Cryptovalley

Johann Schneider-Ammann, ministre de l’Economie, parle de la Cryptovalley. Ce nom certainement inspiré de la célèbre Silicon Valley désigne le canton de Zoug. Le ministre de l’Économie parle également de « crypto-nation ». Ce serait le destin qui attendrait la Suisse si l’expérience du canton de Zoug est une réussite.

Avant tout il faut savoir que Zoug abrite de nombreuses sociétés gravitant autour de la crypto-monnaie. De surcroît elles ont obtenu un soutien local qui s’oriente vers un soutien national.
A ces propos s’ajoute cette déclaration du ministre : “Le pays a grandi avec tout ce qui signifie innovation”. Il marque ainsi l’intérêt du gouvernement pour ce qu’il appelle la « quatrième
révolution industrielle ».

Si voulez faire un petit peu de tourisme voici une charmante image de la Cryptovalley

canton zoug

On pourrait presque voir les Bitcoins au sol.

La Suisse régule les crypto-monnaies avec tact!

Dans la Crypto Valley les échanges en crypto-monnaies sont courants. C’est pourquoi l’administration à voulu informer la population sur comment déclarer ses crypto-monnaies.
L’Administration fédérale des contributions (AFC) considère les crypto-monnaies en tant que monnaies étrangères. Dans le cas de bénéfice en crypto-monnaie de l’épargnant privé, il n’a pas à
payer d’impôt sur la plus-value, mais s’il s’agit d’une activité professionnelle il est soumis à un impôt sur le revenu.

compta

La crypto-nation partage quelque déclaration en prévision du G20

Dans ces conditions il est intéressant de voir la position de la suisse qui a voix au chapitre lors du prochain G20 concernant sa position concernant les crypto-monnaies.

Le ministre a abordé la question en ces termes :
“Nous sommes qui nous sommes. Nous devons et voulons être en mesure de déterminer notre propre avenir. Des expériences sont réalisées et bien sûr nous faisons des comparaisons
croisées avec les voisins et les concurrents lointains. ”

Quel que soit l’issue du G20, il est important de garder à l’esprit que la Suisse est un pays neutre. Neutralité qui implique sa propre sa souveraineté et son indépendance. La Suisse se positionne ainsi de façon forte et autonome dans ses déclarations.

Pour une crypto-nation il faut une crypto-banque

La Suisse est partisane des moyens traditionnels pour protéger les actifs du futur. Quoi de mieux qu’une banque aux airs de bunker pour protéger ses bitcoins. Cette structure a été installée dans la montagne Suisse. Cette idée vient de Xapo, une société basée à Hong-Kong, qui vend des Bitcoin et vise un stockage ultra-sécurisé. Il n’est pas nécessaire de préciser que les ordinateurs abritant les clés des Wallets ne sont pas connecté à internet pour toujours plus de sécurité.

bunker suisse

En définitive la route vers l’avenir pavée de crypto-monnaies s’annonce radieuse pour ce pays aux grandes ambitions. L’avenir reste encore incertain dans le cadre des premiers pas des crypto-monnaies en vue de leurs entrées dans la cour des grands, en vue d’un usage grand public. Non seulement il va falloir convaincre et conquérir les coeurs mais aussi montrer patte blanche.
De plus le Canada s’est aussi investit dans l’intégration de ces nouveaux outils dans la vie du quotidien. Vous pouvez voir notre précédent article sur le sujet juste ici.

Si vous êtes débutant, n’hésitez pas à vous familiariser avec la série d’articles de vulgarisation Crypto-Geek!

Dans l’espoir de vous avoir aidé à y voir plus clair, je vous dis à très bientôt pour de nouveaux articles sur la Conciergerie du Geek ! Pour parlez Crypto-monnaie, lâchez-vous sur ce groupe facebook dédié. En attendant, portez-vous bien.

 

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus par Frabarto
Charger plus dans Crypto-Actus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.