Un data center, nouvelle génération

Cela fait plusieurs années que la firme de Mountain View, travaille sur le Projet Natick (data-center), submersible, capable de profiter de l’environnement marin pour s’alimenter en électricité et évacuer la chaleur générée par le fonctionnement des composants. Un test est en cours actuellement au large de l’Écosse.

Ce prototype mesure 12.2 m et comprend 864 serveurs, c’est le premier data-center installé au fond de la mer.

Projet Natick

Le projet Natick ?

Le projet Natick de Microsoft qui consiste à immerger des centres de traitement de données (data-centers). Le test a eu lieu au large de l’Écosse, près des îles Orcades, dans la mer de Nord. Depuis le 1er Juin, ce prototype est testé au sein du Centre Européen de l’énergie marine, pour avoir l’expertise de la zone.

L’objectif du projet est de profiter de l’énergie issue du milieu marin pour effectuer deux tâches: le refroidissement des installations, comme le principe watercooling, celle-ci consiste à faire circuler l’eau de façon à évacuer la chaleur dégagée par les composants, de plus l’alimentation en électricité, provient des courants maritimes, ce qui évite de prendre de l’énergie dégagée des centrales pour l’alimenter et donc éviter de la pollution.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus par Maxime
Charger plus dans Le farm du geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.