Après plusieurs années de développements, des milliers de pilotes et simracers qui pensaient, après avoir mit le jeu dans leur liste de souhait dès son annonce en 2016, qu’il allait ENFIN avoir à faire dans les prochains mois à la première pure simulation de karting. Et finalement, l’annonce de l’arrêt du développement viens stopper toute la hype… maaaais, une annonce de la reprise de celui-ci il y a plus d’une 1 semaine et pour terminer la longue histoire de KartKraft, la sortie de celui-ci il y a maintenant quelques jours.

Et oui, vous n’êtes pas sans savoir que le développement de KartKraft à une histoire un peu longue et complexe, avec notamment très peu, voir aucune nouvelle après la première annonce du jeu sur Steam en 2016. Mais ça y est ! 16€ et disponible en accès anticipé, KartKraft est enfin disponible sur Steam et nous allons voir ce qu’il vaut réellement, tout en prenant en compte que nous avons sous les yeux une early access avec peu de contenu.

Commençons par le commencement : la physique ?

Attention, acheter KartKraft et être un joueur casual de Forza ne rime pas vraiment ensemble… En fait vraiment pas. La physique est très réaliste, la prise en main du kart est compliqué et demande des heures d’entraînement, pour arriver à faire des sessions complètes sans sorties de pistes. Pour des joueurs inexpérimentés que ce soit sur d’autres simulations ou IRL, c’est presque à se demander si son volant est bien calibré ou si le jeu n’a pas un soucis. Mais non, le karting est loin d’être un discipline la plus simple du sport automobile et KartKarft retranscrit très bien cette difficulté dans la physique du jeu. Même si celle-ci est vraiment réaliste, elle possède encore quelques soucis. Notamment sur les vibreurs ou les sorties de pistes, étants fatales presque à tous les coups, le kart pouvant partir en tête à queue ou devenir incontrôlable pour un petit centimètre de gomme sur un vibreur.

La configuration du jeu.

Qui dit simulation, dit également une configuration complexe, et encore plus dans KartKraft. Le jeu ne détectant pas certains volant comme le T300rs, par exemple. Il est très difficile de configurer son volant, étapes par étapes vous devrez toucher à tous les paramètres des pédales, du volant et du FFB pour avoir un réglage réaliste, qui vous convient. Une étape longue et pénible, mais qui facilitera votre prise en main du karting et de la conduite compliqué de celui-ci, lorsqu’elle est bien faite.

Pour nos yeux, les graphismes !

Le jeu tourne sur le moteur Unreal Engine 4, moteur équipant de grand jeu de notre époque, notamment le sublime Assetto Corsa Competizione. Rien de surprenant donc, le jeu est très beau et tourne très facilement sur n’importe quelle configuration (Ultra 60fps sur Palix/PNY 960 2go). Aucune information dans la roadmap en ce qui concerne l’arrivée de la pluie et des changement météorologiques. D’après des screens vu auparavant, la pluie devrait faire son apparition. Ce serait évidemment un régal pour nos yeux, mais aussi un terrain de batailles intéressantes!

Et, pour nos oreilles… Le son !

Le bon son du karting 2t est bel et bien là pour le bien de nos oreilles, très bien retranscrit dans le jeu. Mais la configuration du son demandera, comme pour celle du volant et les pédales, un certain temps de réglage pour être le plus agréable possible, il vous faudra jouer un peu avec le son des pneus, sans oublier que vous n’êtes pas dans le baquet d’une GT3 mais dans un karting, à quelques centimètres du sol et de vos pneus.

Le online et l’IA dans tout ça ???

Ses 2 points qu’ils ne faudrait surtout pas négliger dans une review de jeu vidéo, vont pourtant devoir passer à la trappe dans cet article. Et oui puisque même si le seul mode disponible dans l’accès anticipé de KartKraft nous fait nous affronter à des joueurs en lignes, ceux-ci sont sous forme de fantômes. Nous connaissons d’après la roadmap de l’early access l’arrivée des modes suivants : Courses contres IA, Multi-joueurs basic ainsi que “Matchmaking” et “League support”, probablement l’arrivée d’un multijoueur plus détaillé avec des adversaire en fonction de son niveau ainsi que des championnats peut-être.

Circuit & Karting

Toujours d’après la roadmap, nous devrions avoir à faire aux circuits d’Atlanta et de Genk après ceux de Geelong, Victoria et Paul Fletcher, déjà présent dans l’accès anticipé du jeu. En ce qui concerne les catégories, le iame X30 devrait être rejoint par le iame KA100 et KZ2 ainsi que le BRIGGS LO 206. Et pour ce qui est des châssis : les Arrows, Sodi, Deadly et Praga sont déjà présents. Les Birel, Compkart, Formula K, Monaco, CRG et OK1 devrait eux paraître lors de la sortie du jeu, tout comme les possibilités de Setup du kart. On peut facilement anticipé le fait que tout ceci sera voué à évoluer avec le jeu, de nouveaux circuits et de nouvelles catégories devraient faire leurs apparitions dans les mois/années qui arrivent, si le jeu fonctionne correctement.

Pour conclure…

Vous vous rappelez sans doute de notre article sur la sortie de l’accès anticipé d’Assetto Corsa Competizione, il était difficile de conclure tellement le contenu était insuffisant. Et bien c’est à peu-près pareil ici, une seule catégorie, un seul mode de jeu et des correctifs qui font déjà leurs apparitions, nous sommes très loin du KartKraft une fois terminé. Mais pourtant le jeu promet, en tout cas il plaira aux fans de karting, ceux qui veulent une véritable simulation sur laquelle ils pourront se faire plaisir grâce à une physique vraiment réaliste et des adversaires de tailles. Sinon, vous risquez d’être déçus par la prise en main compliqué du jeu.

 

  • Ashe disponible – Overwatch

    Elizabeth Caledonia « Calamity » Ashe, 39 ans, voleuse et chef de gang, est désormais un h…
  • L’histoire d’Overwatch

    Vous connaissez sans doute le jeu mondialement connu Overwatch ? Peut-être même y avez-vou…
  • PUBG x Suicide Squad !

    Vous jouez à PUBG ? Vous avez aimé le film Suicide Squad ? Et hop un DLC Suicide Squad sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A voir également

Ashe disponible – Overwatch

Elizabeth Caledonia « Calamity » Ashe, 39 ans, voleuse et chef de gang, est désormais un h…